IMG_6981 copie.jpg

PRESSE

"Clémentine Margaine a ce soir une invitée de choix [...] Les deux chanteuses font même jeu égal en duo. Leurs voix se mêlent, se marient, se croisent en puissance et articulation, Cyrielle Ndjiki Nya faisant comprendre par des aigus et des résonances vibrantes pourquoi elle est désignée comme soprano alors que le corps de voix suit pleinement la mezzo. Elle déploie aussi en soliste de riches vocalises a cappella, montant vers un aigu glorieux." OLyrix, Charles Arden.

 

"La soprano française Cyrielle Ndjiki Nya chante des mélodies de Rachmaninov avec beaucoup d'émotions et d'habileté dans le phrasé (renforçant les regrets du public quant au fait que ses deux airs en russe soient supprimés du programme). Elle arbore un timbre rond et sombre, puissant et solide sur l'ensemble de sa gamme, qui comble la Cathédrale Sainte-Croix des Arméniens. Son phrasé est lisse et fluide, transmettant l'émoi et l'esprit de la poésie russe avec une prononciation très soignée (malgré un léger accent). L'émission est droite, émaillée d'un vibrato dosé qui embellit la ligne. Vers la fin du concert, elle s'attaque aux chansons celtiques de Beethoven avec agilité, mettant en avant le côté soyeux et tendre de son timbre qui élargit la palette des nuances qu'elle propose aux auditeurs.(...) la voix de poitrine lui permet un vrai épanouissement vocal." Olyrix, Vojin Jaglicic

" De cette distribution où les seconds rôles tiennent avec qualité le Messager (Yoann Le Lan) et le Roi (Jean-Vincent Blot), ressort encore l’enjôleuse Grande Prétresse de Cyrielle Ndjiki, à réentendre bientôt à Montpellier en Deuxième Dame de La Flûte Enchantée !" Resmusica, Vincent Guillemin

"Cyrielle Ndjiki campe une stupéfiante grande-prêtresse, invoquant Ptah avec une ferveur proche de la transe." Wanderer, Laurent Bury.

"Interprétant la grande prêtresse du temple de Ptah (Vulcain chez les romains), le soprano lumineux de Cyrielle Ndjiki Nya excelle dans la vocalise orientaliste. Première loge opéra, Yseult.